La musique booste-t-elle les performances sportives ?

De nombreuses études ont démontré qu’écouter de la musique motivante est un bon moyen d'améliorer son humeur et sa motivation, et engendre une auto-évaluation positive lors d’activité physique. Pour exemple, l’une des plus célèbre musique utilisée pour se mettre dans les meilleures conditions mentales avant les matchs est le « Haka » maori interprété par l’équipe nationale de rugby de Nouvelle-Zélande. Cependant, les processus et mécanismes psychologiques expliquant les effets motivants voire transcendants de la musique dans le domaine du sport sont encore mal compris. En effet, alors que de nombreuses recherches ont étudié le rôle de la musique dans l’évocation des réponses émotionnelles et son utilisation pour la régulation de l’humeur, la question de la relation entre l’écoute de la musique et la performance sportive a rarement été discutée.



L’écoute de la musique n’a aucun effet sur la performance sportive…


Une étude conduite par le Dr Paul Elvers a cherché à savoir si l’écoute de la musique motivante peut améliorer les performances sportives dans un jeu de balle, améliorer les capacités d’auto-évaluation et/ou conduire à la prise de risque. Les résultats ont montré que l’écoute de la musique n’a eu aucun impact positif ou négatif sur la performance globale ou sur les capacités d’auto-évaluation, l’estime de soi ou le stress lié à la performance sportive.


… mais favorise la prise de risque en particulier chez les hommes


Cependant, l’étude montre l’écoute de la musique a renforcé le sentiment d’estime de soi chez les sportifs déjà en réussite et a également augmenté la prise de risque, en particulier chez les sportifs masculins et les sportifs qui ont choisi leur propre musique pour se motiver. D’après le Dr Paul Elvers, ces résultats suggèrent que les processus psychologiques motivationnels et émotionnels jouent un rôle important pour comprendre les fonctions et les effets de la musique dans le sport et l’activité physique. Il ajoute que les différences de prise de risque observées entre sportifs masculins et féminins dans cette étude corroborent les résultats de plusieurs études précédentes.

Malgré tout, davantage de recherches paraissent nécessaires pour comprendre pleinement l'impact de la musique motivante sur les phénomènes complexes de l'auto-amélioration, de la performance et de la prise de risque durant l’effort physique. Le Dr Elvers conclue que la capacité de la musique à induire du plaisir ainsi que sa fonction en ce qui concerne l’épanouissement personnel sont des candidats prometteurs pour de futures investigations.


Par Chris Hayot, Docteur en ingénierie biomédicale

3 views

©2020 by ICARE SCIENCES